Ils dévalisent une banque par les égouts

En Belgique, des malfrats ont réussi à atteindre la salle des coffres en ayant recours à un procédé particulièrement dangereux...

Dimanche 3 février, la banque BNP Paribas-Fortis de la Belgiëlei, à Anvers en Blegique, a été cambriolée par des malfaiteurs qui n'ont pas hésité à prendre des risques inconsidérés. D'après plusieurs médias belges, les voleurs sont parvenus à pénétrer dans la salle des coffres en passant par deux tunnels faisant partie du réseau d'égouts de la ville. Pour l'heure, aucun suspect n'a été appréhendé. 

Une opération hautement risquée

Selon un ingénieur de la société de traitement des eaux Aquafin, Els Liekens, ce rocambolesque cambriolage était particulièrement risqué : « Soit ils étaient très bien préparés, soit ils ont eu beaucoup de chance de s’en sortir vivants », a-t-il assuré à la radio VRT. 

Et pour cause, la forme et le diamètre de ces tuyaux ne cessent de varier tout au long du réseau, de seulement 40 cenitmères de diamètre pour les portions rondes à 1m30 de haut sur 80 cm de large pour les passages ovoïdes. Les cambrioleurs ont donc dû ramper à plusieurs reprises, ce qui s'avère très dangereux en raison d'un constant danger de montée soudaine des eaux de pluie,  mais également à cause de la présence de sulfure d'hydrogène, un gaz très toxique généré par les eaux usées. 

Les malfrats, qui ont malgré tout réussi leur cambriolage, ont forcé une trentaine de coffres pour un montant que ni la BNP Paribas-Fortis ni les forces de l'ordre n'ont souhaité révéler. 

Rubriques

Insolite