Il ne faut pas le choper.

Quoi donc ? Mais le Covid bien sûr et surtout si vous êtes jeunes… et en pleine possession de vos moyens. La raison de notre mise en garde : cette étude d’un endocrinologue de l’Université de Rome qui relève que, des mois après avoir contracté la maladie et guéri, un certain nombre d’hommes continuent à être affectés par l’absence d’érection. Conclusion sans ambiguïtés :"Le dysfonctionnement érectile est une conséquence probable du Covid-19". Et les femmes ? Là encore on constate des cas de baisse de libido post Covid, dus eux aussi à une moindre irrigation sanguine des organes génitaux. La pire des pertes de goût : celle du sexe !

Rubriques

Insolite