Il appelle la police par erreur et se fait arrêter

Un septuagénaire canadien a composé le numéro de la police par erreur. Les policiers sont tout de même venus à son domicile, et ont trouvé une centaine d’armes à feu.

L’homme canadien a tapé un 9 au lieu d’un 4, et cela va lui coûter cher ! Lundi 5 août, il pensait appeler les pages blanches, dont le numéro est 411, mais c’est la police, au numéro 911, qu’il a finalement eue au bout du fil. Par précaution, les policiers ont préféré se rendre au domicile de l’homme qui les avait appelés par erreur, pour s’assurer de sa sécurité. C’est la politique de la GRC. Dommage pour lui, puisqu’une fois sur place, à Chebogue, dans la Nouvelle-Écosse, la police a découvert la centaine d’armes à feu qu’il entreposait.

Les officiers de la Gendarmerie royale du Canada ont expliqué que 94 fusils et 6 pistolets lui ont été confisqués. L’homme, âgé de 73 ans, détenait toutes ces armes de façon légale mais la façon dont il les avait entreposées ne l’était pas. En effet, elles étaient démontées ou rangées dans un casier verrouillé. Elles ont été confisquées et leur propriétaire a été arrêté. Il a finalement été libéré en attendant une comparution devant le tribunal de Yarmouth, qui devrait avoir lieu le 5 octobre.

Rubriques

Insolite