Ils se battent pour des TV...

A chaque période de soldes son lot de scènes ubuesques, qui pourraient faire rire si elles n'étaient en réalité pas triste à en pleurer... Cette fois-ci, des consommateurs mécontents de ne pas avoir pu repartir avec leur téléviseur dont le prix était en fait erroné, n'ont pas hésité à faire un scandale aux caisses. Une scène consternante et pathétique, qui interroge profondément sur les valeurs de notre société mercantile. 

Une véritable cohue a eu lieu aux caisses d'une dizaine d'hypermarchés Géant Casino, parmi lesquels ceux de Béziers et de Montpellier. La raison ? Une erreur d'étiquetage qui a conduit de nombreux clients à penser qu'ils pouvaient acquérir un téléviseur 55 pouces (140 centimètres) au prix incroyable de 30€99 au lieu de 439,99€. 

Malgré ce prix qui a de quoi laisser perplexe, ils sont plusieurs dizaines de consommateurs à avoir visiblement cru au père Noël en cette première journée de soldes. C'est notamment ce qu'il s'est passé ce mercredi après-midi dans les rayons électroménagers et hifi d'une dizaine de hypermarchés Géant Casino, dont ceux de Béziers et Montpellier. 

Une "bonne affaire" qui n'en était pas une

La "bonne affaire" a rapidement fait des émules en se propageant sur les réseaux sociaux à vitesse grand V, conduisant à des embouteillages monstres aux caisses des hypermarchés concernés. Problème : au moment de payer, la direction a fait savoir aux clients qu'il s'agissait d'une erreur d'étiquetage. L'histoire aurait pu s'arrêter là, mais loin de s'avouer vaincus, les clients n'ont pas souhaité quitter les caisses, exigeants, certains en criant de colère, de pouvoir acheter leur télévision au prix indiqué. Face à la situation, les gérants des Casino concernés n'ont eu d'autre choix que de faire appel à la police pour déloger les clients mécontents, qui se trouvaient encore aux caisses aux alentours de 22 heures, voire 1 heure du matin. Finalement, les clients ont fini par repartir bredouilles et dès hier soir, le prix réel avait été rectifié dans les rayons. 

Interrogée par nos confrères de TF1 au sujet de cette soi-disante offre, une jeune femme n'a pas hésité à répondre : "Je l'achèterai direct à ce prix là, même si je n'en ai pas besoin !". Un témoignage qui résume bien la stupidité de cette affaire attristante. 

Rubriques

Insolite