Faux chômeur, il avait ouvert un club de plongée à l’île Maurice

Ancien cadre d'une société d'informatique, il a perçu en deux ans 134.000 euros d'allocations chômage...

Un "oubli" qui coûte très cher. Cette semaine à Nantes, un ancien haut cadre d'une société informatique a été condamné à un an de prison ferme pour s'être déclaré au chômage alors qu'il travaillait dans l'océan indien, rapporte Le Parisien.

L'homme, ex-cadre de l'entreprise Oracle, a "omis" de prévenir Pôle emploi de son nouveau projet professionnel. Après avoir quitté la France, il avait mis sur pied un club de plongée sous-marine à l'île Maurice. Pourtant, chaque mois, le faux chômeur continuait à s'actualiser sur le site de Pôle emploi en prétendant être en France et être toujours à la recherche d'un travail.

134.000 euros d'allocations chômage en deux ans

En deux ans, Philippe Gougeon, 55 ans, a ainsi touché près de 134.000 euros d'allocations chômage. En effet, l'ancien cadre percevait l'indemnité maximale accordée par Pôle emploi, soit 5.000 à 6.000 euros mensuels.

Mais l'administration a finalement eu raison de son stratagème. Condamné à un an de prison ferme, son épouse a également écopé d'une peine de six mois. En outre, le prévenu doit rembourser l'intégralité des sommes indues. Pour le procureur de la République, Philippe Gougeon est coupable de "trahison" qui "discrédite le système de solidarité".

Rubriques

Insolite