Vendredi dernier, la gare de Troyes a été entièrement évacuée sur la base d'un énorme malentendu...

Vendredi dernier, en début d'après-midi, un passager du train Paris-Troyes a contacté le commissariat de Troyes pour signaler la présence dans son wagon de quatre personnes discutant "manifestement de djihad, de Belgique, d'attentats"... "Ils ne semblaient pas parler d'événements déjà passés", précise le commissaire.

30 policiers envoyés pour arrêter... des comédiens

En réaction à ce signalement d'une rare gravité, les forces de l'ordre envoient immédiatement 30 policiers à la gare de Troyes et cette dernière est évacuée dans sa totalité.

Les individus soupçonnés de terrorisme sont interceptés à leur sortie du wagon. Interrogés par la police, ils révèlent contre toute attente qu'ils ne sont que des comédiens et qu'ils répétaient dans le train une pièce de théâtre intitulée Djihad, centrée sur le départ de jeunes radicalisés en Syrie. Fausse excuse ? Que nenni : les preuves sont là. La troupe est en tournée en Champagne et doit notamment assurer une représentation vendredi après-midi à La-Chapelle-Saint-Luc, dans la banlieue de Troyes. Tout ça pour ça !

"On peut saluer la réactivité des gens, des personnes qui ont permis de signaler. Après l'intervention, nous avons bien expliqué la situation aux usagers", s'est réjoui le commissaire qui, toutefois, a tenu à conseiller aux comédiens de prévenir à l'avenir le chef de bord avant d'embarquer et de faire leur répétition au milieu des autres passagers.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !