Elle jette son hamster dans les toilettes car elle ne peut pas prendre l'avion avec

Une jeune Américaine assure que la compagnie aérienne l’a incitée à commettre ce terrible geste.

On lui avait interdit de monter à bord de l'avion avec son animal 

Cette triste affaire de maltraitance animale remonte au 21 novembre dernier. Pourtant, ce n'est que maintenant qu'elle suscite l'intérêt des médias américains. Une Américaine de 21 ans a en effet noyé son propre hamster dans les toilettes d’un aéroport alors qu’on lui avait interdit de monter à bord de l’avion avec.

Ce jour-là, à l'aéroport de Baltimore, Belen Aldecosea était censée voyager avec Pebbles, son animal de “soutien émotionnel”. Au téléphone, un employé de Spirit Airlines lui avait assuré qu’elle pouvait voler avec.

A l’aéroport, cependant, la réponse est négative ; la jeune femme n'a pas le droit de l'emmener avec elle : «notre représentant aux réservations a malheureusement mal informé la cliente en lui expliquant qu'un hamster était autorisé en tant qu'animal de soutien émotionnel sur Spirit Airlines», déclare le porte-parole de la compagnie.

Les deux versions diffèrent alors ; la jeune femme affirme que Spirit Airlines lui aurait obligé de se débarrasser du pauvre animal dans les toilettes, alors que la compagnie affirme qu'elle lui aurait accordé un délai pour trouver une solution : «nos agents lui ont offert, et elle l'a accepté, l'opportunité de prendre un vol plus tard, donc elle avait plus de temps pour trouver d'autres solutions pour l'animal» affirme le responsable de Spirit Airlines.

La compagnie lui aurait proposé de jeter son hamster dans les toilettes

Quoi qu'il en soit, la jeune femme a noyé son propre animal de compagnie dans les toilettes de l'aéroport. Belen Aldecosea s’est confiée au Miami Herald : «elle était effrayée. J'avais peur. C'était horrible d'essayer de la mettre dans les toilettes».

La compagnie a déclaré, de son côté : «nous pouvons dire avec certitude qu'à aucun moment, aucun de nos agents n'a suggéré à la cliente, qu'elle devrait mettre dans les toilettes ou blesser un animal. Il est incroyablement navrant d'entendre que cette cliente ait décidé de mettre fin à la vie de son propre animal de compagnie».

Des cas de maltraitance de plus en plus courants 

Aux Etats-Unis, les animaux dits de “support émotionnel” peuvent accompagner leurs maîtres pour les soulager de troubles mentaux, sociaux ou physiques, à condition d’avoir une prescription de leur médecin. Malheureusement, ces animaux subissent de plus en pus de cas de maltraitance, et les compagnies observent une augmentation de 86% des accidents impliquant des animaux depuis 2016, selon la compagnie Delta. 

Rubriques

Insolite