Du gel hydroalcoolique LVMH, chez Carrefour

A Toulouse, Carrefour proposait en rayon du gel hydroalcoolique LVMH alors que l’étiquette stipulait qu’il ne pouvait être vendu.

Ce mardi 26 mai, des images ont interpellé de nombreux internautes sur Twitter. Elles montraient des bouteilles de gel hydroalcoolique LVMH qui étaient vendues à un prix non réglementaire (9,50 euros), dans un magasin Carrefour. Le pharmacien et président de L’Union des Groupements de Pharmaciens d’Officine a remarqué que l’étiquette des flacons sur les étalages stipulait expressément que ces produits ne pouvaient être vendus.

Certains internautes n’ont pas manqué de rappeler qu’au début de la pandémie, le groupe LVMH s’était adapté pour participer à “l’effort de guerre” et produire en très grande quantité du gel hydroalcoolique à destination des hôpitaux. À la mi-mars, 360.000 litres avaient été offerts à ces derniers ainsi qu’aux opérateurs publics. L’enseigne Carrefour a rapidement réagi aux interpellations sur Twitter et a déclaré qu’il s’agissait d’une erreur et que les flacons avaient été retirés de la vente “Bonjour, le gel a été retiré ce matin du rayon. Il était destiné à nos collaborateurs et n'aurait pas dû se retrouver à la vente. Il s'agissait d'une erreur du magasin, c'est corrigé.”

Rubriques

Insolite