Deux Français achètent un avion pour sauver des migrants en Méditerranée

Les deux hommes, pilotes de profession, ont investi toutes leurs économies pour acheter un avion afin d'aider au repérage des canots de migrants en perdition au large de la Libye. Leur première mission commence ce mardi. 

Leur matériel est prêt : jumelles, provisions... Tout est à bord du MCR-4S, un petit avion que Benoît Micolon et José Benavente ont acquis en investissant toutes leurs économies. Baptisé le Colibri, cet avion acheminé le 30 avril dernier d'Annemasse (Haute-Savoie), s'apprête à décoller ce mardi 2 mai « pour quadriller le rectangle de 150 kilomètres de l’est à l’ouest, sur 50 kilomètres au nord de Tripoli ; la zone dans laquelle se concentrent le maximum de sauvetages et les naufrages », explique José Benavente, 49 ans. L'homme est à la tête de ce projet non gouvernemental qui a pour but de porter secours aux migrants en Méditerranée, en indiquant leurs positions aux bateaux de sauvetage des organisations.

Avec Benoît Micolon, 35 ans, les deux Français qui se sont rencontrés sur les bancs de l'école de pilotage en 2006, ont investi 130.000 euros pour acquérir le Colibri, un avion qui ils l'espèrent sauvera des vies. « Il y a urgence à assister les navires ONG en repérant les canots et en les leur signalant en même temps qu’au MRCC [Maritime Rescue Coordination Centre], l’organisme officiel italien qui gère les sauvetages », rappelle José Benavente.

Lundi 30 avril, les deux pilotes ont décollé de France pour rejoindre Malte, leur base arrière, d'où ils devraient s'envoler pour leur première mission ce mercredi 2 mai.

Rubriques

Insolite