Des « poissons pénis » à la plage !

Des « poissons pénis » à la forme suggestive, ont échoués par milliers sur Drakes Beach, une plage de Californie, le vendredi 6 décembre après une tempête.

Appelés Urechis Caupo, ces vers marins existent depuis plus de 300 millions d’années et sont la proie des loutres, des limandes, des requins, des raies, des goélands et des humains.

Une espèce méconnue

Il y en existe de toutes sortes : des petits, des gros, des longs, des courts longs, des roses, des marrons et même des violacés. Ces derniers sont les proies d’oiseaux marins. Ils mesurent entre 10 et 30 centimètres de longueur et ont une boursouflure au niveau de leur tête. Ils proviennent généralement de la côte ouest des Etats-Unis, située plus précisément entre le sud de l’Oregon et la Basse-Californie (Mexique).

Ces vers marins vivent dans des terriers en forme de « u », sous le sable, dans les estrans, afin d’être à l’abri des regards indiscrets. Les violentes tempêtes provoquent des vagues fortes qui emportent plusieurs couches de sables, laissant ces « poissons pénis » apparaître à la surface.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

SHOOK 😳 Thousands of these marine worms—called fat innkeeper worms, or “penis fish”—were found on Drake’s Beach last week! These phallic organisms are quite common along the West coast of North America, but they spend their whole lives in U-shaped burrows under the sand, so few beachgoers are aware of their existence. ⛈🌊 A recent storm in Northern California brought strong waves that washed away several feet of sand from the intertidal zone, leaving all these fat innkeeper worms exposed on the surface. 🏖 Next time you go to the beach, just think about the hundreds of 10-inch, pink sausages wiggling around just a few feet under the sand. 🙃 . . Get the full story in our new #AsktheNaturalist with @california_natural_history via link in bio! (📸: Beach photo courtesy David Ford; Worm photo by Kate Montana via iNaturalist)

Une publication partagée par Bay Nature Magazine (@baynaturemagazine) le

Rubriques

Insolite