L'oiseau est devenu le témoin principal...

C'est un témoin-clé un peu particulier, qui à lui seul peut faire basculer un procès. Tout commence le 13 mai 2015, lorsque le corps de Martin Duram, 46 ans, est découvert à son domicile, criblé de 5 balles. À ses côtés gît son épouse, Glenna, 49 ans, blessée par balle à l'oreille. Alors que dans un premier temps l'enquête s'oriente vers une agression sexuelle extérieure, considérant la femme du défunt comme une victime, le perroquet du couple va tout faire basculer.

"Ne tire pas, ne tire pas..."

En effet, le comportement de l'oiseau intrigue fortement les enquêteurs. Ce perroquet jaco, connu pour reproduire des phrases et des sons à l'identique, ne cesse de répéter en boucle une scène de dispute entre une femme et un homme. "Ne tire pas, ne tire pas...", scande en boucle l'animal, empruntant la voix du mort.

Pour les proches de Martin, le perroquet imite parfaitement la voix du père de famille, qui a eu trois enfants lors d'un précédent mariage. Ils en sont convaincus, Bud rapporte les derniers mots de son maître... La famille du défunt a donc eu l'idée d'enregistrer le perroquet et de montrer la vidéo aux enquêteurs. 

Grâce à cette vidéo, l'hypothèse que Glenna ait pu tué son mari avant de retourner l'arme contre elle apparaît de plus en plus probable aux yeux des enquêteurs. Le perroquet Bud a même fait l'objet d'une expertise par un spécialiste, qui a assuré que l'oiseau reproduisait une véritable dispute de couple, à laquelle il a assisté. 

Jugée le 19 juillet pour le meurtre de son mari, Glenna Duram a été déclarée coupable. En attendant sa sentence, elle encourt la prison à vie.

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !