La CIA arnaquée de 100.000 dollars par un russe

Un “informateur” russe aurait prétendu détenir des informations concernant le président américain. Afin de les obtenir, la CIA lui a versé 100.000 dollars… Pour des éléments qu’ils avaient déjà.

Cette histoire insolite a été rapportée par le New York Times vendredi dernier. La CIA aurait en effet donné pas moins de 100.000 dollars (81.600 euros) à un russe en novembre 2017 pour obtenir des informations sur Donald Trump. 

L’homme a fait miroiter la CIA pendant près de 1 an en leur promettant entre autres un programme d'intrusion informatique volé à la NSA (agence de sécurité nationale américaine). Certains de ces programmes avaient été utilisés l’an dernier par d'autres hackers, notamment lors de la cyberattaque mondiale qui avait eu lieu en mai 2017. 

L’homme avait mis en ligne une offre de ces outils via le réseau “Shadow Brokers”. Sur son annonce, il affirmait détenir des "kompromats", des dossiers financiers douteux et une vidéo à caractère sexuel. Il réclamait en échange 1 million de dollars pour cette information ; les 100.000 dollars n’étaient qu’un acompte.

Le mois dernier, la supercherie prit fin lorsque que les agents de la CIA se sont rendus compte que le russe avait fait miroiter les agents pendant près d’un an sans qu’il puisse offrir aucun élément. Il ne détenait aucun des logiciels de la NSA et les “kopromats” étaient soit déjà connus, soit douteux.

L'homme s’est vu quitter l'Europe de l'Ouest et n'a plus le droit d'y retourner. Même si il n’a pas encore été identifié, il aurait un lien avec cyber-criminels et les renseignements russes. 

Rubriques

Insolite