Belgique : un maire fait "arrêter" les SDF pour qu'ils ne passent pas la nuit dans le froid

En Belgique, le bourgmestre de la commune d'Etterbeek fait tout ce qui est en son possible pour que les sans-abri qui ne souhaitent pas intégrer les hébergements d'urgence ne passent pas la nuit dehors. 

Alors que les températures sont glaciales, un maire de Belgique fait tout son possible pour que les SDF de sa commune ne meurent pas de froid la nuit. Quitte à prendre une mesure pour le moins radicale : les faire arrêter afin qu'ils dorment au chaud. Le bourgmestre de la commune bruxelloise d'Etterbeek explique que sans cette solution, il y "aurait non-assistance à personne en danger", "le bourgmestre est légalement obligé de garantir la sécurité et d'offrir de l'aide aux personnes dans le besoin".

Vincent de Wolf souligne avoir pris cette mesure contraint par le fait que les SDF "risquent de tomber en hypothermie et même de mourir de froid". De cette manière, "chaque sans-abri devra être conduit dans une salle chauffée de la commune". De plus, un médecin déterminera "si l'état de santé de la personne la mettrait en danger si elle retourne à l'extérieur". En cas d'avis négatif, "elle pourra être gardée à l'intérieur jusqu'à l'aube suivante".

En France, le plan "grand froid" a été déclenché. Cela implique la création de près de 3.000 places d'hébergement supplémentaire. Mais de nombreux SDF refusent de passer la nuit dans ces centres d'hébergement d'urgence, de peur d'être séparés de leur animal domestique ou de leur conjoint, mais également par crainte des vols et de la violence qui ont lieu dans certains centres.

Rubriques

Insolite