Envoyé dans l'espace pour étudier l'effet d'un voyage spatial sur l'organisme, ce petit ver, amputé de sa queue, a vu à la place pousser... une deuxième tête ! Une mutation rare, qu'il n'est toutefois pas encore possible d'attribuer formellement à son séjour prolongé à bord de l'ISS.

Apparemment, son voyage dans l'espace lui a monté à la tête... Un lombric, envoyé parmi d'autres dans l'espace par des scientifiques désireux d'étudier les conséquences d'un tel voyage sur l'organisme, est revenu sur le plancher des vaches avec... une deuxième tête

Le spécimen, qui a séjourné en 2015 cinq semaines à bord de la Station spatiale internationale (ISS), avait été amputé de sa queue. Mais au lieu que cette dernière ne repousse, c'est bien une deuxième tête qui a poussé, ont observé des chercheurs de l’université américaine de Tufts, dans le Massachussets (Etats-Unis).

Le sujet étudié, un ver plat connu pour sa capacité à se régénérer après une amputation, mesure un centimètre de long. "En 18 ans d'observation d'une colonie de Dugesia japonica, nous n'avions jamais assisté à l'apparition spontanée d'une double tête", rapporte l'université dans son communiqué.

Tout aussi étonnant, les chercheurs ont également observé chez d'autres vers de la même espèce, qu'ils s'étaient séparés en deux clones durant leur voyage dans le cosmos. Les sujets étaient également en partie paralysés. Pour finir, ils étaient plus enclins à passer du temps exposés à la lumière que les autres spécimens restés sur Terre. 

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !