Le ver parasite, qui mesurait pas moins de deux mètres de long, s'est développé dans l'organisme de l'homme après qu'il ait mangé des sushis...

En Californie, un homme se serait volontiers passé de sushis s'il avait su qu'il en résulterait un gigantesque ver parasite dans son estomac... Cette histoire peu glamour a été rapportée par un médecin urgentiste interviewé dans l'émission de podcast médicale "It won't hurt a bit". 

Le spécialiste explique qu'un homme de 30 ans s'est présenté aux urgences de Fresno, en Californie, avec de terribles diarrhées sanglantes accompagnées d'intenses maux d'estomac. Présentant un long morceau de ver blanc enroulé autour d'un papier toilette, ce dernier a réclamé un traitement vermifuge. 

Après examen, le médecin s'est rendu compte que le patient avait toujours un ver dans l'estomac, long de... 1.70 mètre ! Appelé scientifiquement "Diphyllobothrium", ce ver communément nommé "ténia du poisson" peut notamment être ingéré à l'occasion de repas contenant des poissons crus, propices au bon développement de ses larves. 

Vous savez donc ce qu'il vous reste à faire la prochaine fois que vous mangez des sushis : être particulièrement attentif à la propreté du restaurant où vous les avez commandés et surtout, bien observer ces derniers avant de les porter à la bouche...

Réagissez !

Vous devez être connecté pour commenter

L'appli !

L'application mobile Le Vrai Site

Téléchargez maintenant !