Vague de suicides dans la police

Depuis le début de l'année, une inquiétante vague de suicides a fait plusieurs victimes dans les rangs de la police, poussant le directeur général de la police nationale à rappeler les consignes en matière de prévention des suicides. 

En seulement 22 jours, dix policiers se sont donné la mort, soit pratiquement un tous les deux jours. Face à ce risque d'une nouvelle "année noire", le directeur général de la police nationale a tenu à rappeler aux membres des forces de l'ordre, ce lundi 21 janvier, l'importance de détecter et signaler avant leur passage à l'acte les policiers "en situation de fragilité". 

"Ce constat douloureux doit nous amener collectivement, à nous rappeler le devoir de soutien de toute la chaîne hiérarchique, du chef de service à l'encadrement de proximité, et la solidarité entre collègues", de manière à mieux prévenir les potentiels passages à l'acte, a écrit le patron de la police nationale dans un télégramme, dont l'objet est le suivant : "Mobilisation contre le suicide". 

En 2018, 36 policiers se sont suicidés

"Les raisons [...] sont complexes et multiples, cependant, tout doit être fait pour préserver la vie des personnels et assister les agents en détresse", a-t-il rappelé tout en appelant l'ensemble des forces de l'ordre à se mobiliser "autour de ce sujet grave", "qui constitue un drame personnel et familial, ainsi que pour le service et l’environnement professionnel du défunt".

En 2017, 51 policiers se sont suicidés, en 2018, ils étaient 36 à se donner la mort. 

Rubriques

Injustices