Colère après la mort d'une Gilet Jaune

Alors que les "gilets jaunes" poursuivaient samedi dernier leur blocage, ces derniers ont vécu un drame : l'une des manifestantes s'est fait écraser, une mort qualifiée "d'injuste". 

Elle panique et appuie sur l'accélérateur

Plus de 287 000 "gilets jaunes" ont manifesté samedi dernier, afin de faire entendre leur mécontentement contre la hausse des prix des carburants. En Savoie, alors qu'un barrage a été organisé par des manifestants, un incident tragique s'est produit. Une mère de famille conduisant un 4x4 Audi a souhaité passer afin d'emmener sa fille malade consulter, mais les "gilets jaunes" lui ont refusé le passage, et ont commencé à taper sur sa voiture. Cette réaction a fait paniquer l'automobiliste : «Elle a mis un premier coup d'accélérateur, un second. Et au troisième, elle a foncé et renversé Chantal, l'écrasant littéralement avec les roues avant et arrière. C'était terrible. On a tout de suite compris qu'il n'y avait plus rien à faire», raconte l'une des manifestantes. 

"Chantal, c'était une femme formidable"

« Chantal, c'était une femme formidable. Toujours le sourire, toujours gai, pleine d'entrain », raconte l'une de ses voisines. À 63 ans, la victime venait apparemment tout juste de prendre sa retraite. La conductrice, de son côté, a été interpellée et placée en garde à vue en état de choc, avant d'être libérée. Elle sera jugée pour "violences volontaires avec arme par destination (en l'occurrence sa voiture) ayant entraîné la mort sans intention de la donner."

Rubriques

Injustices