Un viol passé sous silence

A Valence, dans l’Isère, un homme a été condamné par la justice pour ne pas avoir dénoncé des faits de viols. Au moment des faits, il avait passé sous silence ces actes horribles perpétrés par son compagnon de l’époque.

Agé de 40 ans, cet isérois a dû passer devant la justice afin de s’expliquer sur son silence concernant les actes de pédophilies perpétrés par son ex-compagnon. Pour sa défense, il a expliqué que c’est par amour qu’il n’a pas voulu le dénoncer. Car il était au courant de ses agissements. En effet, il avait remarqué que son ex-compagnon “était trop proche de la petite, je trouvais ça bizarre. J’ai fini par lui demander, il m’a dit qu’il avait des relations sexuelles avec elle”. Pour ces faits commis entre 2010 et 2013, son ex-compagnon a été condamné à 12 ans de prison pour viol sur mineur.

Devant la justice pour non-dénonciation de crime, l’isérois a, lui, écopé de deux ans de prison, dont un ferme. De plus, son nom sera inscrit au Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes (FIJAISV).

Rubriques

Injustices