Un sacré coup dur

C’est ainsi que -- dans un style assez éloigné de la propagande habituelle -- le porte-parole du Kremlin décrit ce matin l’impact des sanctions économiques sur l’économie russe. Difficile de le contredire, le rouble a perdu 1/3 de sa valeur et est au plus bas historique vs l’euro, la Banque centrale a dû doubler son taux d’intérêt pour soutenir sa monnaie et la bourse est fermée depuis lundi. Mais cette dureté-là n’est rien à côté des pertes humaines qui commencent à s’accumuler…

 

Rubriques

Injustices