Un pompier blessé doit payer

L’assurance des pompiers du Pas-de-Calais demande à un ancien pompier volontaire de lui verser la somme de 9 000 euros environ. L’homme a été gravement blessé pendant un incendie mortel.

Il y a 2 ans, un incendie s’est déclenché dans une habitation à Estrée-Blanche, dans le Pas-de-Calais. 5 personnes sont décédées, dont 2 jeunes et 2 pompiers volontaires. Un pompier a été grièvement brûlé pendant l’intervention. Aurélien Boidin, touché aux mains, aux bras et aux cuisses, s’est retrouvé après cela dans un fauteuil roulant. Décoré de la médaille de l’ordre national du Mérite par Gérard Collomb en 2018, il a enchaîné les opérations chirurgicales et les greffes.

Pourtant, aujourd’hui, l’assurance des pompiers Frand & Associés lui réclame un remboursement de 9 000 euros. En effet, il avait été pris en charge par l’assurance du Service départemental d’incendie et de secours du Pas-de-Calais, et devrait maintenant rembourser un trop perçu du montant exact de 8 824,32 euros. “À la suite de cette expertise médicale demandée par l’assurance, j’ai reçu un mail, en juin, disant que mon arrêt n’était plus dû à l’accident depuis octobre”. Les versements des 8 mois d’octobre 2018 à juin 2019 n’étaient plus liés à l’accident et une partie doit donc être remboursée.

Rubriques

Injustices