Un Noir qui dormait tué par la police

Alors qu'il se réveillait après s'être endormi au volant de sa voiture, en Californie, un Noir américain a été criblé de balles par la police. 

M. McCoy, jeune Noir américain, s'était endormi au volant de sa voiture, garée sur un parking de fast-food, lorsqu'il a été abattu d'au moins 25 balles par des policiers, le mois dernier dans le nord de la Californie, apprend-on ce mercredi de l'avocat de la famille. 

Le 6 février dans la ville de Vallejo, pas moins de six policiers ont ouvert le feu sur le jeune homme de 20 ans, le touchant à la gorge, au visage, à la poitrine, à l'oreille, ainsi que dans les bras et les épaules. «C'était excessif. Rien ne justifie un tel niveau d'usage de la force, et aucune raison n'explique qu'on tire autant de fois sur quelqu'un», a rapporté l'avocate Melissa Nold à l'AFP. «C'est presque comme s'ils étaient au stand de tir».

Le drame s'est produit après que M. McCoy ait décidé de se rendre dans un fast-food mexicain tard dans la soirée. La police rapporte avoir reçu un appel d'un employé du restaurant en question, signalant qu'une voiture était à l'arrêt dans la file du drive-in, moteur en marche, avec un homme affalé sur son volant. 

À leur arrivée, les policiers affirment avoir aperçu une arme de poing dans la voiture. D'après eux, le jeune homme se serait alors réveillé et aurait esquissé un mouvement vers son arme, ignorant les injonctions de lever ses mains en l'air. «Craignant pour leur sécurité, les six officiers ont fait usage de leurs armes de service», a fait savoir la police de Vallejo par communiqué. 

Rubriques

Injustices