Un morceau de Notre-Dame en vente

Morceau de cathédrale : Notre-Dame-de-Paris, 300 euros. Pas sérieux s’abstenir, au plus offrant”. Voilà ce qu’indiquait l’annonce de ce nancéien qui a voulu vendre un faux morceau de la cathédrale sur Facebook. Par souci de transparence, une photo du morceau de charbon accompagnait l’annonce.

L’habitant de Nancy a publié l’annonce avec photo sur un groupe Facebook de ventes et brocante du département de Meurthe-et-Moselle. Il a prétendu détenir un morceau de la cathédrale de Notre-Dame-de-Paris après son incendie. Une annonce qui a bien entendu été de suite commentée par de nombreux internautes. Le morceau appartenait-il bien à la cathédrale ou était-ce un mensonge ?

Devant l'avalanche de réactions, l’auteur de l’annonce a fini par répondre aux internautes qui s’interrogeaient, en avouant le canular et en précisant qu’il s’agissait d’humour avant tout. Une blague qui n’était pas au goût de tout le monde, mais qu’il n’a pourtant pas été le seul à faire, puisqu’un belfortain a lui aussi proposé un soi-disant morceau de poutre de la cathédrale pour la modique somme de 550 euros. Un autre internaute a même proposé de vendre “l’arme du crime” : un briquet.

Rubriques

Injustices