Un immigrant meurt en détention

Mercredi, un Hondurien de 27 ans est décédé après avoir été incarcéré dans un centre de détention ICE () qui retient les familles au Texas, selon une source ayant connaissance de l'affaire.

Ce décès est donc le neuvième en détention de l'ICE pour l'année fiscale 2020, qui a débuté le 1er octobre, et dépasse le nombre de décès pour l'ensemble de l'année fiscale 2019, où huit personnes sont décédées. La cause préliminaire du décès semble être un suicide, selon la source, qui n'a pas pu s'exprimer publiquement sur l'affaire.

L'homme avait demandé l'asile pour lui et sa famille à un point d'entrée au Texas le 19 février et avait ensuite été transféré au centre résidentiel de Karnes de l'ICE, selon la source. Ce centre de détention est l'un des trois établissements qui accueillent les familles d'immigrants pour l'ICE. L'homme s’est vu refuser sa première demande d'asile par un agent des services américains de la citoyenneté et de l'immigration le 28 février, une décision qui a été confirmée par un juge de l'immigration le 11 mars.

Lucia Allain, porte parole de RAICES, une organisation de défense des immigrés, a déclaré: "Aujourd'hui, nous avons appris qu'un père immigré détenu au centre de détention de Karnes s'est suicidé. Nous sommes en état de choc et profondément troublés par cette nouvelle dévastatrice. Il était notre client et nous nous battions pour sa liberté et celle de sa famille. Nous sommes solidaires de la famille qui doit supporter cette tragédie à cause de l'injustice des politiques draconiennes anti-immigrants de Trump....ICE emprisonne actuellement environ 700 personnes à Karnes, dont des femmes enceintes, des enfants et des bébés."

Depuis la création des centres de détention de l’ICE, de nombreux manifestations ont eu lieu afin de dénoncer les conditions de vie terribles étant imposées aux immigrants.

Rubriques

Injustices