Un «gilet jaune» condamné

Le mouvement des gilets jaunes mobilise de moins en moins de personnes mais la violence entre policiers et manifestants est toujours présente. Violence physique mais également verbale avec des “Suicidez-vous” qui ont été lancé envers les forces de l’ordre.

Lors de l’acte 23 du mouvement le 20 avril dernier, une véritable violence à l’égard des forces à l’ordre a été filmée. En effet, plusieurs manifestants ont lancé des “Suicidez-vous” à destination des policiers à Paris. Ces paroles avaient particulièrement choqué et un premier jugement a été prononcé.

Un gilet jaune est passé devant le tribunal de Paris pour avoir prononcé ces mots. Il a été condamné à huit mois de prison avec sursis et à 180 heures de travail d’intérêt général.

A cette condamnation s’ajoute une amende de 500 € que le manifestant devra verser aux deux policiers qui ont porté plainte. Suite à cette condamnation, ce gilet jaune de 49 ans, un cuisinier au chômage, s’est exprimé : “Ca a commencé après qu’une femme enceinte a été bousculée par les forces de l’ordre”. A la suite, le manifestant avoue : “Mes paroles sont parties plus vite que mes pensées. C’était la folie du moment”.

Rubriques

Injustices