Audi en déroute

Audi est considérée comme une marque de luxe, ou plutôt, était considérée comme une marque de luxe. Les commentaires publiés sur la toile ne sont pas tendres pour la marque. L’AUDI RS4 2020 a semble-t-il pas mal de bugs : Radar de recul qui ne marche pas, GPS qui fonctionne quand il le décide, plus d’indicateurs de sécurité… En clair, l’ordinateur de bord a été mal conçu. Mais, le pire, est le comportement de la marque qui avoue qu’ils ont « quelques difficultés avec ce modèle » mais qui laissent l’acheteur se débrouiller. C’est ce qui est arrivé à Aurélie R, qui travaille dans une société qui achète régulièrement et depuis des années des voitures de cette marque. De bons clients donc. Elle acquiert ce véhicule, une AUDI RS4 au prix de 150 000 euros dont vingt mille euros d’options. La totale. Très vite, elle s’aperçoit des dysfonctionnements cités plus haut, elle joint le concessionnaire, qui met un temps fou avant de daigner lui répondre, et accepte de lui prendre enfin son véhicule afin de le réparer. Il lui met à disposition un Q3 diesel alors qu’Audi s’engage dans ses conditions de vente à fournir un véhicule de même catégorie (on n’est plus à un mensonge près). Quelques semaines plus tard, le concessionnaire lui rend le RS4 en indiquant qu’il n’est pas certain que tous les bugs aient pu être corrigés. Rassurant non ? Nous avons contacté Audi France, qui, assez désinvolte, nous a répondu qu’ils offraient la première révision aux acheteurs. Trop sympa. En revanche, pas besoin de révisions si le véhicule ne roule pas, n’est-ce pas ? Chez Audi, on attrape le client puis on le laisse seul sur le bas-côté de la route et à pied. Le plus drôle est le slogan d’Audi : « Audi, inspirée par le futur ».

 

Rubriques

Injustices