Tué pour un hot-dog

A Wichita au Kansas, une femme dit qu'elle a "perdu la tête" lorsque son fils de 2 ans a refusé de manger un hot-dog, elle a été condamnée à plus de 19 ans de prison pour l’avoir battu à mort.

Selon les autorités, le petit Anthony "Tony" Bunn est décédé d'une mort horrible en mai 2018. La sentence a été prononcée vendredi contre Elizabeth Woolheater, 24 ans, de Wichita, qui a plaidé coupable de meurtre et de maltraitance sur enfant. La grand-mère de Tony, Nancy Woolheater, a dit au juge qu'elle espérait que sa fille obtiendrait de l'aide en prison.

Le garçon a été battu jusqu’à ce qu’il s’évanouisse et est mort deux jours plus tard, rapporte le journal. Les dossiers montrent que l'agence de protection de l'enfance du Kansas a été informée que le garçon était maltraité avant sa mort, mais qu'elle n'a pas pris de mesures qui auraient pu le sauver.

Woolheater a dit aux autorités qu'après avoir perdu la tête, elle a giflé Tony au visage et l'a frappé à nouveau pendant que son petit ami Lucas Diel tenait la nourriture dans la bouche du garçon. Elle a ensuite dit qu'elle avait entendu Diel battre son fils encore et encore. Diel, âgé 26 ans, a été condamné à 49 ans de prison pour la mort de l'enfant. Woolheater s'est excusée devant le tribunal pour le rôle qu'elle a joué dans les coups et les abus mortels infligés à son fils.

Rubriques

Injustices