Sa naturalisation est refusée parce qu’elle travaille trop

Une infirmière a demandé la nationalité française, qui lui a été refusée à cause de ses trop nombreuses heures de travail.

Une infirmière a reçu un courrier de la préfecture du Val-de-Marne au sujet de sa demande de naturalisation française. Celle-ci est ajournée pour 2 ans, parce que la femme en question travaille trop. Le courrier indique notamment : “En 2018, vous avez effectué en moyenne, par mois, 119 heures de vacations. Vous cumulez ainsi trois emplois pour une durée mensuelle de 271 heures de travail. Vous êtes ainsi en infraction au regard de la réglementation sur le temps de travail en France”.

Un internaute a publié cette lettre sur Twitter le 12 juillet en s’adressant directement au président Emmanuel Macron : “Une naturalisation refusée au motif que le candidat à la nationalité française travaille trop. Affligeant !”. L’infirmière devrait faire appel auprès du ministre de l’Intérieur. S’il n’est pas favorable à sa requête, elle pourra s’adresser au tribunal administratif de Nantes. Cependant, étant donné que le délai peut être très long, autant déposer une nouvelle demande de naturalisation ! En 2017, ils ont été 63 000 à être naturalisés français, selon l’Insee.

Rubriques

Injustices