Rénovation du Grand Palais Un gouffre !

Le devis initial de rénovation du Grand Palais à Paris était de 236 millions d’euro. La facture est désormais de 541 millions d’euros.

Quelles dépenses justifient cette astronomique facture ?

Outre quelques travaux indispensables ; la création d’une zone logistique et la réfection du Palais de la découverte, le projet doit permettre de multiplier les espaces d’exposition, principalement ceux destinés à la location. Une grande « rue intérieure » traversera ainsi le bâtiment de part en part, desservant les salles et quelques commerces.

Mais motus et bouche cousue sur le détail de la douloureuse.

Une des explications de ce dérapage : les intérêts du prêt bancaire de 150 millions destinés à boucler le chantier ont été pieusement passés sous silence. Cette astuce comptable d’une colossale finesse a été débusquée par la Cour des Comptes.

Pas bégueule, l’État a accepté de mettre 288 millions au pot et d’apporter sa garantie au prêt de 150 millions.

Quand on pense que le grand loto du Patrimoine lancé par Stéphane Bern devrait (péniblement) permettre de ramasser 20 millions d’euros pour tenter de sauver 250 monuments. 

Des sanctions ont-elles étaient prises ? Une commission d’enquête en cours ?

Rien. 

Lamentable !

Rubriques

Injustices