On ne pleure pas devant les chiffres

Disait l’Abbé Pierre pour dénoncer l’indifférence des politiques qui ne "connaissent la misère que par les statistiques". C’est donc en suivant les préceptes du fondateur d’Emmaüs que La Croix publie aujourd’hui -- et comme chaque année -- le nom (parfois le surnom), l’âge et le lieu de décès des personnes mortes dans la rue en 2020. 535 noms au total, un chiffre stable bien que "probablement très incomplet", des hommes à 90 %, âgés en moyenne de 49 ans. Ce qui n’empêche pas le recensement parmi les victimes de 4 jeunes de moins de 19 ans et un enfant de moins de 5 ans. Quoi qu’en pense l’Abbé, certains chiffres sont à pleurer.

Rubriques

Injustices