Mauvaises prunes

Décidément, confier la gestion des amendes à des privés est vraiment une très mauvaise idée !

Au départ, la Mairie de Paris se frottait les mains et vantait sa bonne idée pour en finir avec le stationnement sauvage : à compter de janvier, les prunes allaient être déléguées au privé, on allait voir ce qu’on allait voir !

Et on a vu !

En mars, la société Streeteo, filiale du groupe Indigo procédait à des milliers de contrôles bidon, ensuite, des agents bourrés ou défoncés sont arrêtés.

Et ce n’est pas fini !

Les FPS (forfaits post-stationnement) sont distribués à tort et à travers, et les recours sont quasi impossibles.

Après Paris, qui a dû annuler quelque 5 000 de ces FPS infligés par des agents de Streetéo non assermentés, c’est maintenant au tour de la ville de Reuil-Malmaison (Hauts de Seine) de mettre à la poubelle 4 000 prunes majorées à cause d’un bug informatique de Streetéo, les automobilistes n’ayant pas reçu les amendes initiales.

Décidément, confier la gestion des amendes à des privés est vraiment une très mauvaise idée !

Et qui trinque, nous !

Rubriques

Injustices