Matin ou après-midi ?

On a vu que la peine de prison dont écope un condamné dépend largementdu juge sur qui il a de la chance, ou la malchance, de tomber.Mais ce n’est pas tout : le même juge, dans la même affaire, varie… sous l’influence de facteurs externes sans rapport avec l’affaire. On constate ainsi queles juges sont plus sévères avant le déjeuner  (ils ont faim) ; quandleur équipe de football favorite a perdu le match de la veille (surtout si c’était une surprise) ; ou quandil fait très chaud(même si le tribunal est climatisé).  Et il n’y a pas que les juges ! Par exemple,l’après-midi, les médecins prescriventmoins de vaccins et moins de tests de dépistage, maisplus d’opioïdes, que le matin. Faut-il, alors, mettre son juge de bonne humeur et voir son médecin le matin ? Oui… mais qu’en est-il de vos propres jugements ? Le candidat qui vous paraît médiocre ce soir, l’investissement qui vous a paru excellent ce matin, vous auraient-il semblé différents à un autre moment ? Hélas oui :vous êtes aussi différent de vous-même d’autrui, écrivait déjà Montaigne. C’est le bruit occasionnel : une autre source d’erreur à laquelle nous devons prêter attention.

Rubriques

Injustices