Stop aux violences conjugales

Suite au décès d'une jeune femme ayant succombé à ses blessures après des violences infligées par son mari, une marche blanche a été organisée à Aubervilliers. 

Tuée devant ses enfants

Le 15 novembre dernier, Marie, âgée de 28 ans, a été assassinée par son propre mari. Ce dernier lui a infligée plusieurs coups de couteau, sous les yeux de leurs enfants. En hommage à la victime, une marche blanche a ainsi été organisée dimanche dernier à Aubervilliers lors de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. « A chaque fois qu’une femme meurt sous les coups de son mari dans le département, nous faisons une marche silencieuse » déclare l’Observatoire départemental des violences envers les femmes de Seine-Saint-Denis. 

Une femme meurt de violences conjugales tous les trois jours

Selon 20Minutes.fr : "Comme Marie, près de 123 femmes sont tuées chaque année par leur conjoint ou ex-compagnon, soit environ une tous les trois jours. Et près de 220.000 femmes subissent chaque année des violences conjugales, selon des chiffres officiels publiés pour l’année 2017."Face à ces chiffres, les associations de défense des femmes luttent contre les violences conjugales et demandent à ce que le "féminicide" figure dans le Code pénal. 

Rubriques

Injustices