Mali : 20 morts

Ce dimanche 26 janvier, vingt militaires maliens ont été tués et cinq ont été blessés à la suite d’une attaque d’un camp de gendarmes à Sokolo dans le centre du pays.

Les victimes ont été inhumées dans l’après-midi avec les honneurs des militaires. La commune de Sokolo se situe dans le cercle de Niono dans la région de Ségou, où des groupes liés à Al-Qaïda exerce une oppression. Selon des responsables maliens cet acte serait celui des terroristes et des groupes djihadistes qui répriment le pays depuis huit ans.

Selon l’AFP, un habitant de Sokolo a témoigné : « Les assaillants étaient plus d’une centaine. Ils ont ramassé tous leurs corps. Ils n’ont touché à personne dans le village, c’est pourquoi avant l’arrivée du renfort nous avons secouru les blessés et regroupé les victimes. Ils sont arrivés à 5 heures du matin. Ils ont coupé la retraite des gendarmes. Les coups de feu ont cessé à 7 heures. Les assaillants sont partis avec tous les véhicules des militaires et les armes ». A la suite de ce drame, des renforts sont directement intervenus, selon une source militaire malienne.

Rubriques

Injustices