Licenciements surprises chez Leader Price

Des employés d'un magasin Leader Price ont appris leur licenciement d'une manière peu élégante...

Une amère découverte

Les onze salariés du magasin Leader Price de la petite ville de Fleurance dans le Gers ont découvert par surprise qu'ils allaient perdre leur emploi, dix jours avant Noël. C'est en consultant leur planning à la mi-décembre qu'ils ont non seulement appris leur licenciement, mais aussi la fermeture de l'établissement, prévue le 28 décembre... soit seulement deux petites semaines plus tard.

Un magasin pas assez rentable

Ces licenciements seraient d'ordre économique. La responsable de la supérette, en poste depuis plus de six mois, déplore le fait de ne pas avoir eu le temps de faire ses preuves : "Quand je suis arrivée en avril dernier, les chiffres n'étaient pas bons, mais depuis six mois nous remontons la pente. Mais il est trop tôt pour en percevoir les fruits".

Quel avenir pour les employés ?

Trois employés sur les onze concernés ont d'ores et déjà accepté un reclassement chez Casino, le groupe propriétaire de l'enseigne discount. Six d'entre eux ont en revanche décliné la proposition, notamment pour des raisons d'éloignement géographique, les postes proposés se trouvant dans les magasins d'autres villes.

Rubriques

Injustices