Les violences sexuelles en hausse en 2017

En 2017, le nombre de victimes de violences sexuelles a bondi de 53 %, un chiffre en forte hausse causé en partie par la libération de la parole des femmes. 

En France, le nombre de personnes s'estimant victimes de violences sexuelles a bondi en 2017, dans le sillage du vaste mouvement de libération de la parole des femmes, notamment suite à l'affaire Weinstein, aux États-Unis, rapporte une enquête rendue publique ce jeudi. 

93 000 victimes de viol ou tentative de viol en 2017

Cette étude, menée par l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et par l'Insee, révèle ainsi une "forte augmentation" des violences sexuelles, de 173 000 en 2016 à 265 000 en 2017. Soit autant de personnes qui estiment avoir été victimes de violences sexuelles commises par un tiers ne résidant pas avec elles, c'est-à-dire hors ménage. Parmi ces 265 000 personnes en 2017, 93 000 rapportent avoir subi un viol ou une tentative de viol, contre 58 000 en 2016. 

Cette douzième enquête annuelle de perception de la sécurité vise à nuancer les chiffres officiels de la police et de la gendarmerie, qui sont notamment de 16 400 concernant les plaintes déposées pour viols et agressions sexuelles en 2017 (+ 12 % par rapport à 2016). Un chiffre loin de ceux mis en lumière par l'enquête de l'ONDRP. 

Rubriques

Injustices