Les femmes victimes

En cette Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, c’est l’interview qu’a accordée le paléoanthropologue  Pascal Picq à Ouest-France. Il déclare : "L’espèce humaine est la plus violente envers le sexe féminin" et "rien de tout ça n’est génétique, tout est culturel". Ça nous a à la fois désespérés (nous sommes les seuls responsables du mal) et encouragés (il est plus facile de changer notre culture que nos gènes). Darwin, cité par Picq disait : « Les hommes à l’état sauvage maintiennent les femmes dans un état de servitude bien plus abject que ne le font les mâles des autres espèces ». Pas sûr que la civilisation ait radicalement changé les choses.

 

Rubriques

Injustices