Les femmes comparées à "des juments"

Cette diapositive, présentée lors du congrès national des gynécologues obstétriciens, a soulevé un véritable tollé sur les réseaux sociaux. 

La communication, plus que maladroite, a déclenché une vive polémique lors du congrès national des gynécologues obstétriciens, qui avait lieu vendredi 7 décembre. Une phrase issue d'un roman historique et comparant les femmes à des juments a été projetée sur l'écran. Issue de l'ouvrage "Le Seigneur de Chälus" d'Yves Aubard (2012), roman historique se déroulant entre 967 et 969, la citation énonce : "Les femmes, c'est comme les juments, celles qui ont de grosses hanches ne sont pas les plus agréables à monter, mais c'est celles qui mettent bas le plus facilement". 

Dans la foulée, plusieurs participantes à ce congrès se sont indignées sur les réseaux sociaux en publiant une photo de la diapositive en question. Des publications rapidement relayées par les internautes, dénonçant une blague sexiste et totalement inappropriée. Face à ce tollé, le président du collège des gynécologues Israël Nisand a présenté ses excuses, assurant que le jeune agrégé en charge de la présentation avait simplement voulu démontrer à quel point les femmes étaient mal considérées au Moyen-Âge. "Pour le jeune agrégé, il s'agissait de montrer comment on s'occupait des femmes au Moyen-Âge et combien cela a changé aujourd'hui. C'était à tout le moins maladroit. Il a tout de suite compris qu'il avait fait une grosse bêtise et il en est très malheureux", a-t-il immédiatement expliqué. 

 

Rubriques

Injustices