Le propriétaire d’un Leclerc s’est défenestré

À Belfort, le propriétaire d’un supermarché Leclerc se serait défenestré d’un immeuble de 15 étages. Il était accusé de harcèlement moral sur ses employés.

Jeudi 6 juin, l’homme de 58 ans a été retrouvé mort au pied d’un immeuble, à Belfort. L’hypothèse du suicide est la plus probable. La victime était le propriétaire du Leclerc d’Héricourt en Haute-Saône. Lui ainsi que sa femme et le directeur commercial du supermarché étaient mis en examen pour harcèlement moral envers les salariés. Une enquête a tout de même été ouverte afin de déterminer les causes du décès.

L’avocate qui représentait les 25 employés du Leclerc s’est exprimée : “Autant on était en procédure pour faire valoir les droits des salariés, mais de là à ce que l’issue soit fatale, nous sommes consternés”. Le propriétaire du Leclerc aurait tenu des propos et eu comportements humiliants et menaçants envers les salariés, conduisant certains au burn-out ou à des arrêts maladie. Ce qui aurait alors poussé le propriétaire et sa femme à déclarer leurs salariés inaptes et à les licencier. Si le principal coupable est désormais mort, les deux autres accusés restent mis en examen.

Rubriques

Injustices