Le Prince Andrew tiré d’affaires ?

Le Prince Andrew et aussi duc d'York et Virginia Roberts sont parvenus à un « règlement de principe » dans la plainte civile pour relations sexuelles déposée aux États-Unis, selon des documents judiciaires. Un document soumis à un tribunal américain a déclaré : « Virginia Giuffre (elle s’est mariée depuis) et le prince Andrew sont parvenus à un règlement à l'amiable. Les parties déposeront un non-lieu stipulé dès réception par Mme Giuffre de l'arrangement (dont le montant n'est pas divulgué). Le prince Andrew a l'intention de faire un don substantiel à l'association caritative de Mme Giuffre en faveur des droits des victimes. Le prince Andrew a déclaré : « je n'ai jamais eu l'intention de dénigrer le caractère de Mme Giuffre » et il admet qu'elle a souffert à la fois en tant que victime établie d'abus et à la suite d'attaques publiques injustes. Il a ajouté : « On sait que Jeffrey Epstein a trafiqué d'innombrables jeunes filles pendant de nombreuses années. » Le communiqué officiel précise que « Le prince Andrew regrette son association avec Epstein, et salue la bravoure de Mme Giuffre et d'autres survivants dans leur défense d'eux-mêmes et des autres. Il s'engage à manifester ses regrets pour son association avec Epstein en soutenant la lutte contre le trafic sexuel en soutenant ses victimes. Au mois, une victime qui devient riche. En revanche, quid de la plainte au pénal ? Le procureur peut la maintenir.

Rubriques

Injustices