La solitude, vecteur de pauvreté

De plus en plus de Français vivent seuls, ce qui explique également leur appauvrissement. 

En France, 35 % des adultes vivent seuls, un niveau sans précédent qui progresse depuis les années 90 et la progression du nombre de familles monoparentales, qui a augmenté pour sa part de 30 %. Pour ces Français qui n'ont pour vivre qu'un seul salaire, voire aucun, la baisse de pouvoir d'achat est considérable. Un phénomène qui peut expliquer, entre autres, la colère des gilets jaunes. 

Plus d'un adulte sur trois vit seul

Car lorsque l'on vit seul, il faut disposer d'un salaire bien plus élevé que la moyenne pour arriver à faire face à toutes les dépenses quotidiennes, là où un couple dispose de deux salaires, du moins lorsque les deux travaillent. Or, de nos jours, un mariage sur trois se termine par un divorce selon l'INSEE.

Résultat, en France un adulte sur onze est séparé et lorsqu'un divorce a lieu, même si vos revenus ne baissent pas, votre pouvoir d'achat dégringole. Certes, tous les divorcés ne sont pas condamnés à vivre pour autant sans conjoint, mais d'une manière générale, le nombre de Français vivant seul a augmenté, qu'ils soient divorcés, célibataires ou veufs. Toujours d'après l'INSEE, plus d'un adulte sur trois se trouve dans cette situation (35,3 %), contre un sur quatre au début des années 90. 

Rubriques

Injustices