La prison car trop sexy

Deux avocats égyptiens ont porté plainte contre l'actrice Rania Youssef. Son tort ? Avoir osé porter une robe transparante, jugée provocante, dans un pays où les moeurs à ce sujet sont particulièrement strictes. 

L'actrice égyptienne Rania Youssef risque jusqu'à cinq ans de prison pour "incitation à la débauche". Deux avocats égyptiens ont porté plainte contre elle, estimant qu'elle avait porté une robe trop moulante jeudi dernier. Une tenue que Amrou Abdessalam et Samir Sabri considèrent être beaucoup trop moulante, d'autant plus que la robe en question laissait apparaître les robes de la jeune femme sur le tapis rouge du festival international du film du Caire. 

"L'apparence de Rania Youssef est contraire aux traditions, aux valeurs de la société et à ses mœurs et cela a nui au festival et à l'image de la femme égyptienne", a ainsi souligné Me Sabri auprès de l'AFP. 

Pour sa part, le syndicat des artistes égyptiens qui affirme pourtant croire "en la liberté personnelle des artistes", a dénoncé "l'apparence de certaines invitées du festival qui n'est guère conforme aux traditions de la société".

Face à cette polémique, Rania Youssef a fait son mea culpa sur Twitter : "J'ai probablement fait un mauvais calcul quand j'ai choisi de porter cette robe", a-t-elle expliqué, assurant ne pas avoir pensé que cette robe déclencherait autant de colère. 

Rubriques

Injustices