La condamnation de la Société Générale annulée

La cour d'appel de Paris a estimé ce mercredi que le licenciement de Jérôme Kerviel par la Société Générale n'était pas incorrect. La condamnation de la banque établie en 2016 par le conseil des prud'hommes a donc été annulée...

En 2016, le conseil des prud'hommes avait estimé que le licenciement de Jérôme Kerviel, ancien trader la Société Générale, était "sans cause réelle et sérieuse". La banque avait donc été condamnée à lui verser 455 000 euros d'indemnités. Une décision jugée "scandaleuse" par l'avocat de la Société Générale, qui avait immédiatement fait appel. Quant à Jérôme Kerviel, il s'était alors félicité de ce jugement qui lavait son nom de "l'infamie et de l'opprobre" qui lui étaient rattachés depuis 2008. 

Une justice au service des banques ? 

Ce mercredi, la cour d'appel de Paris n'est pas allée dans le sens du conseil des prud'hommes qui avait accordé une première victoire judiciaire à Jérôme Kerviel. Le licenciement pour faute grave de Jérôme Kerviel a donc été validé et les demandes indemnitaires rejetées, rapporte un journaliste de France Inter, citant une source judiciaire. 

Une décision qui fait vivement réagir les internautes, lesquels sont nombreux à dénoncer sur les réseaux sociaux une "justice au service des banques". 

Rubriques

Injustices