La concentration de la richesse s'accentue

En 2018, la concentration de la richesse s'est de nouveau accentuée d'après le rapport annuel de l'ONG Oxfam, portant sur les inégalités mondiales. 

26 milliardaires détiennent désormais autant d'argent que la moitié la plus pauvre de l'humanité. Une concentration des richesses qui s'est accentuée et qui souligne, une fois de plus, les écarts de richesse dans le monde. 

«Le fossé qui s'agrandit entre les riches et les pauvres pénalise la lutte contre la pauvreté, fait du tort à l'économie et alimente la colère dans le monde», dénonce la directrice exécutive d'Oxfam international à propos des chiffres de ce rapport, contesté par certains économistes. Selon Oxfam, dont la méthodologie se base sur les données publiées par le Crédit suisse et Forbes, 26 personnes disposent désormais d'autant d'argent que les 3,8 milliards des plus pauvres de la planète. En 2017, ils étaient 43 à l'être. Une inégalité de répartition des richesses qui s'accentue donc. 

Jeff Bezos, patron d'Amazon, considéré comme l'homme le plus riche du monde

Les gouvernements «doivent s'assurer que les entreprises et les plus riches paient leur part d'impôts», a également souligné Winnie Byanyima, alors qu'en France Bruno Le Maire a précisé les contours de la taxe Gafa, destinée à imposer davantage les géants du numérique tels que Google, Apple, Facebook ou encore Amazon, dont le patron Jeff Bezos est considéré comme l'homme le plus riche du monde. L'année dernière, sa fortune a été estimée à 112 milliards de dollars, «le budget de santé de l'Éthiopie correspondant à 1%» de cette somme, a précisé l'ONG Oxfam. 

Rubriques

Injustices