La belle solidarité…

Après l’humiliation diplomatique des Français et donc de l’Europe par l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni, le ministre allemand de l’Europe l’affirme ce matin que cela doit servir de« wake-up call » pour l’Union Européenne. Pas sûr que la sonnerie soit assez forte ! D’abord, le soutien de l’Allemagne arrive tardivement. La raison : sur le marché des sous-marins, l’Allemagne a aussi son champion, TKMS. Et si depuis 30 ans, Berlin a vendu60 sous-marins et n’estpas ravis de voir la France empocher "le contrat du siècle" par Naval Group (principal rival européen de TKMS) -- ont eux aussi participéau french bashing des submersibles français. 

Rubriques

Injustices