Inde : Grande émeute dans une université

Ce dimanche 5 janvier, à New Delhi, l’université Jawaharlal Nehru a été victime d’une violente émeute par une centaine d’agresseurs. Des militants syndicaux et des professeurs ont été battus.

Le gouvernement nationaliste s’oppose à une jeunesse éduquée

Des hommes cagoulés, non identifiés, se sont rendus dans les bâtiments de l’université Jawaharlal Nehru. Ces derniers ont agressé des professeurs, des étudiants ainsi que la présidente du syndicat étudiant de l’université. Ils n’ont pas hésité à tout ravager sur leur passage. Ils ont détruit sans égard des locaux et des voitures.

L’université Jawaharlal Nehru est la plus prestigieuse faculté des sciences humaines du pays. Elle équivaut à notre version française qu’est la Sorbonne. Elle constitue un des piliers de la pensée libérale et laïque que le gouvernement nationaliste hindou ne peut justement concevoir et cherche à dissoudre. Les victimes ont d’ailleurs été forcées à chantonner les chants nationalistes. Le gouvernement use de terribles moyens pour parvenir à ses fins. Il tétanise son peuple à travers le rapport de force.

Rubriques

Injustices