Giscard accusé d'agression sexuelle

La journaliste allemande Anne Kathrin Stracke accuse Valéry Giscard d’Estaing de lui avoir mis la main aux fesses, à plusieurs reprises.

A l’occasion d’une interview, la journaliste Anne Kathrin Stracke a accusé Valéry Giscard d’Estaing de lui avoir mis la main aux fesses à plusieurs reprises. Les faits se seraient déroulés le 18 décembre 2018, à Paris, lors d’une interview de la journaliste, filmée pour la chaîne allemande WDR à l’occasion du 100e anniversaire de l’ancien chancelier, Helmut Schmidt. L’ancien président aurait posé sa main sur les fesses de la journaliste, à la fin de cet entretien, durant la séance photo. Alors qu’elle tentait de le repousser, ce dernier a maintenu son geste. Ce geste se serait reproduit quelques instants plus tard, lors d’une deuxième prise de vue. La journaliste a déclaré : “j’ai eu l’impression qu’il insistait”.

L’ancien chef d’Etat aurait reproduit ce geste alors qu’il montrait à la jeune femme une série de clichés dans son bureau. Afin d’échapper à cette situation, Anne Kathrin Stracke a repoussé sa main “plusieurs fois et de toutes [ses] forces”. Valéry Giscard d’Estaing aurait également eu des “baisers appuyés sur les joues” en souhaitant à la journaliste de faire de “beaux rêves”. La journaliste a déposé plainte auprès du parquet de Paris.

Rubriques

Injustices