Epidémie chez les CRS

Pour mettre hors de combat une compagnie de CRS, pas besoin de l’envoyer au front face aux casseurs, il suffit de la faire marcher 12 km à reculons. Samedi 18 mai, 75 CRS ont reçu l’ordre de la Préfecture de police de Paris de progresser en marche arrière devant un cortège de gilets jaunes. Casquées et bouclier à la main, avec 30 kilos de barda sur le dos, la troupe a ainsi crapahuté à reculons plus de trois heures entre Courbevoie et le Sacré-Cœur.

 

Un vrai chemin de croix, inédit dans les annales de la police, qui a provoqué une épidémie de tendinites dans les rangs, jusqu’à mettre hors service toute la compagnie.

 

Ce repos forcé va leur permettre de prendre un peu de recul !

Rubriques

Injustices