Doit-on avoir peur du retour de l’inflation ?

L’Insee annonce queles prix ont progressé de 2,1 % en septembre en France. Soit une petite accélération par rapport à août (1,9 %).Doit-on paniquer ? Non : couplée à des taux super bas (0 %),l’inflation rend l’endettement hyperattractif,c’est bon pour l’investissement et c’est bon pour la consommation. Uneinflation à 2 % c’est l’objectif que se fixe la BCE. Cela fait des années que nous sommes bien au-dessous et que la croissance est atone. L’échauffement des prix est juste une conséquence de la forte croissance que connaît notre économie, pas de quoi se plaindre. L’inflation que nous connaissons n’est pas due à une flambée généralisée des prix, mais àune augmentation-conjoncturelle-et bien identifiée du prix de l’énergie : + 14% en septembre, alors que la progression des prix des biens et services est restée sous la barre des +1,5%. Reste que : à l’inflation de l’énergie, il faut ajouter celle des aliments frais (+5 % ce mois-ci) et le poste alimentation + énergie représente 30 %, voire plus, du budget des ménages les plus modestes. Économiquement, ces 2 % sont inoffensifs, socialement, ils sont douloureux.

Rubriques

Injustices