Didier Gailhaguet refuse de démissionner

L’ex-président de la Fédération française des sports de glace, Didier Gailhaguet, a refusé de quitter le Comité national olympique.

Il y a trois mois, Didier Gailhaguet avait quitté la présidence de la Fédération française des sports de glace, à la suite d’une affaire grave de violences sexuelles. Ce dernier souhaite garder sa fonction au sein du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Membre du conseil d’administration, il envisage de participer à la réunion qui a lieu ce jeudi 14 mai. Mercredi au soir, il a déclaré dans un courrier électronique : “J’ai décidé de ne pas démissionner et à ceux qui appelleraient à ma démission, je réclame simplement un peu de décence !”.

Dans ce même courrier, l’ancien président de la Fédération française des sports de glace (FFSG) a expliqué la raison de sa démission. Il aurait fini par démissionner à cause de la menace de “l’arme atomique” brandie par la ministre des sports, Roxana Maracineanu. En effet, cette dernière lui avait proposé d’abandonner son poste au risque de retirer à la fédération sa délégation, ce qui empêcherait la FFSG d’organiser un championnat de France ou de disposer d’une équipe nationale.

Rubriques

Injustices