Deux violeurs acquittés car leur victime "masculine"

En Italie, deux hommes suspectés de viols ont été blanchis car leur victime avait une allure "masculine", ce qui la rendait peu attrayante aux yeux des magistrates, qui n'ont pas hésité à ajouter lors de l'audience que "la photographie de son dossier semblait confirmer cela". 

Lundi 11 mars, des organisations de défense des droits des femmes ont vivement protesté devant un tribunal italien, dont les magistrates avaient acquitté deux hommes accusés de viol. La raison de cet acquittement ? Leur victime était "trop masculine" et n'était donc pas assez attirante pour être violée. 

La raison de l'acquittement des deux hommes, survenu en 2017, n'a été rendue publique que le vendredi 8 mars, lorsqu'une juridiction supérieure a ordonné la tenue d'un nouveau procès. 

En 2016, les deux hommes de nationalité péruvienne avaient été reconnus coupables du viol d'une Péruvienne, en 2015. Mais la cour d'appel d'Ancône les avait finalement acquittés, jugeant peu crédibles les accusations de la femme alors même que plusieurs médecins avaient indiqué que ses blessures avaient bien été causées par un viol et que des traces de drogues facilitant une agression sexuelle avaient été retrouvées dans son sang. 

Pour les magistrates, les deux hommes n'avaient pas pu violer cette femme, car ils ne "l'appréciaient pas et avaient même gardé son numéro de téléphone sous le surnom de Viking, une allusion non pas à une figure féminine, mais à une figure masculine". "La photographie de son dossier semble confirmer cela", avaient-elles ajouté.

Rubriques

Injustices